Franz-Jürgens-Berufskolleg

Vive la France - unsere Schüler im Auslandspraktikum - Franz-Jürgens-Berufskolleg, Düsseldorf

Vive la France - unsere Schüler im Auslandspraktikum

Le lycée Savary valorise ses élèves en Europe
Ouverte en 2014 pour les bacs pros, la mention mobilité internationale a convaincu les responsables du lycée Savary de s’emparer du dispositif pour valoriser leurs élèves. Et ça marche.La situation frontalière du lycée Savary de Wattrelos est une chance que les professeurs et la direction ont saisie il y a un an, en proposant à leurs élèves en bac pro de suivre la mention « mobilité internationale », fraîchement lancée par l’Éducation nationale. Pour obtenir la mention, qui est un vrai plus sur un CV, le lycéen doit s’acquitter d’un stage à l’étranger de trois semaines.
«Cette expérience les a fait mûrir et a permis de leur donner confiance en eux.» L’an dernier, sept élèves ont fait le choix de vivre cette aventure dans un pays dont ils ne connaissaient pas la langue : l’Allemagne.«

Malheureusement, les stages étaient prévus en novembre et les attentats de Paris ont tout bloqué. Il a fallu changer de destination et nos élèves ont suivi leur stage en Belgique, à quelques kilomètres d’ici », précise Bruno Penas, professeur de mécanique au lycée Savary. Un seul a réussi à maintenir son stage en Allemagne chez Bentley et a vécu une expérience exceptionnelle. Pour les autres, le dépaysement était moins flagrant, mais a tout de même porté ses fruits : «Tous ont eu la mention et tous ont leur bac. Cette expérience les a
fait mûrir et a permis de leur donner confiance en eux», se réjouit Nathalie Steevens, professeur d’anglais.

Un échange entre jeunes motivant
Alors cette année, d’autres ont voulu aussi se lancer dans l’aventure. Grâce à un partenariat avec le Franz Jürgens Berufskolleg de Düsseldorf (lancé au printemps dernier par un voyage d’une semaine à Düsseldorf), les volontaires ont pu rencontrer la semaine dernière deux étudiants allemands qui ont fait le chemin inverse. Malgré la barrière de la langue, le contact entre jeunes passionnés de voitures s’est fait naturellement : « Ils échangent en anglais, et autour d’une voiture, ils se comprennent très bien ! » se réjouit Pierre Langlet, professeur de français et d’histoire-géo.
Les deux Allemands ont suivi leur formation dans des garages de la métropole et ont pu rassurer les jeunes Wattrelosiens qui s’apprêtent à partir en Allemagne en février: «Je suis curieux de voir comment ça fonctionne là-bas, de découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture», s’impatiente Sébastien. Nikita, lui, est très motivé par la façon de travailler des Allemands, dont le savoir-faire en automobile est reconnu.

Un programme ERASMUS pour les lycées pros
À leur retour, les élèves concernés devront monter un dossier pour valider leur expérience et obtenir leur mention «mobilité internationale» : «Nous avons pu compter pour la logistique sur la plateforme d’insertion pour la mobilité européenne en Nord – Pas-de-Calais pour l’allemand, l’anglais et le néerlandais, note Pierre Langlet. C’est une forme d’ERASMUS pour les lycéens professionnels.»
Un programme financé par l’Europe (FSE), la région et l’Académie de Lille pour valoriser les filières professionnelles. Une façon aussi de donner de la confiance à des élèves qui se sentent trop souvent en marge de la réussite, alors que leurs compétences sont recherchées sur le marché de l’emploi.